Information

Avez-vous une addiction ? Faites un auto-test pour savoir si vous avez besoin d’aide

Partager l'article

Les problèmes d’addiction sont présents à tout âge. Toutefois, c’est souvent pendant l’adolescence et le début de l’âge adulte qu’on retrouve une plus grande vulnérabilité biologique, psychologique et sociale favorisant leurs développements. Par la suite, les addictions vont aussi contribuer à une dégradation de l’état psychique et social, entraînant un maintien ou une aggravation de la problématique. Dans ce contexte, il est primordial de détecter et de traiter l’addiction au plus vite.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

L’addiction est le rapport subjectif (un ensemble de pensées, d’émotions et de comportements) qu’on développe vis-à-vis de l’usage d’une substance  (par exemple l’ alcool, le cannabis, la cocaïne…) ou de certaines habitudes comme les jeux de hasard, les jeux vidéo, internet ou même le sexe. Les comportements addictifs sont maintenus aussi bien par la recherche de plaisir (renforcement positif) que par l’impression d’enlever des sensations désagréables (ce qu’on appelle renforcement négatif). C’est la raison pour laquelle l’addiction est un comportement très difficile à changer!

Consommer de temps en temps certaines substances ou avoir certaines habitudes ne définissent pas l’addiction. Pour parler d’addiction, il faut que certains critères spécifiques soient remplis (pas forcément tous en même temps), comme par exemple:

  • l’augmentation de la consommation ou du temps passé dans l’activité pour obtenir les mêmes sensations (on parle aussi de tolérance)
  • l’envie ou des essais d’arrêter le comportement sans avoir pu le faire
  • négliger d’autres activités pour pouvoir se consacrer au comportement addictif
  • manifester des symptômes de sevrage à l’arrêt (il s’agit d’un grand inconfort psychologique et physique poussant à reprendre le comportement pour le soulager).

Parfois l’addiction peut amener la personne à avoir des problèmes avec son entourage, l’école, le travail ou la loi.

La sévérité du problème est définie par le nombre de critères que la personne remplit. Mais attention : le diagnostic est posé uniquement par un professionnel. Il faut donc consulter si vous vous sentez concerné ou encourager la personne de votre entourage qui semble concernée à le faire.

Faites le test pour savoir s’il est important de consulter

Vous ne savez-pas si vous avez besoin de chercher de l’aide pour cela ? L’équipe du Service d’addictologie des Hôpitaux Universitaires de Genève a développé des tests qui peuvent vous guider sur le besoin d’aller chercher de l’aide. Encore une fois, il ne s’agit pas de tests à visée diagnostique.

Accédez au lien pour faire les différents tests. Ils ne durent que quelques minutes !

https://addictohug.ch/testez-vous/

Nous allons relayer prochainement sur ce blog des articles plus approfondis sur les addictions.

N’hésitez pas à faire part de votre avis et d’émettre un commentaire sur ce blog!

Publié par Tatiana Aboulafia Brakha

Docteure en psychologie clinique et psychothérapeute reconnue au niveau Fédéral.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *